• votre commentaire
  • Chacun sait que les troubles de la mémoire, du raisonnement, du comportement et de la confusion plus ou moins graves peuvent nous affecter à tout âge : c'est la démence.

    Ces troubles deviennent, pour nos proches, sources d'étonnement, de soucis et de souffrances. Nous n'en percevons ou n'en comprenons pas toujours la cause, nous n'en maitrisons pas l'évolution. Communiquer avec un proche devient dès lors très difficile, voire impossible. Néanmoins, pour bien communiquer avec un dément, il est important de connaître la pathologie dont souffre celui-ci.

    Qui n'a jamais vu ou connu un être atteint de démence ? Bien souvent, il suscite un regard interrogateur ou amusé : on ne le comprend pas. Il nous fait sourire, on ne perçoit de lui que ses gestes désordonnés, maladroits, ses divagations, son incohérence et on a tendance à se moquer, ce qui peut le blesser lui et sa famille. C'est pourquoi, il est important de s'interroger sur cette maladie, sur la perception qu'avait la société de ces marginaux et de vérifier si oui ou non cette perception a évoluée.
    Aujourd'hui, on peut affirmer que la qualité de la communication que nous avons avec les déments dépend de cette perception que nous avons de l'individu.

    Le but premier de ce blog est de mieux connaître cette maladie, d'aller à la rencontre de ces personnes et faire un petit bout de chemin avec eux dans le labyrinthe inextricable et les mystères insondables de la mémoire.

      


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique