• Définition de la démence

    La démence est une atteinte au fonctionnement intellectuel accompagnée d'une perte importante de la mémoire, de changements de la personnalité et de l'affectivité, de désorientation temporelle et spatiale, de reconnaissance des personnes et d'une incapacité de résoudre des problèmes ou de manifester les comportements appropriés aux situations. Pour qu'il y ait véritablement démence, la déterioration doit durer depuis plus de six mois et être assez importante pour perturber les activités quotidiennes de la personne.


    votre commentaire
  •  

    Les confusions aiguës sont souvent appelées " démence réversible ".
    Les cas de délirium ou de confusion aiguës sont fréquents.
    Environ 25 % des personnes présentant des troubles de la mémoire souffrent d'une anomalie due à une maladie traitable. En effet, certaines affections causant la démence sont réversibles si elles sont diagnostiquées et soignées à temps. Ce phénomène temporaire s'installe rapidement, en quelques jours ou en quelques heures et provoque des symptômes semblables à ceux des démences de type " Alzheimer ". Il peut facilement être confondu avec cette maladie. Un grand nombre de problème de santé peuvent conduire à un diagnostic erroné de démence.

    1. Les états confusionnels aigus

    Un vieillard entrant en institution gériatrique souffre généralement de polypathologie et ces affections associées réagissent les unes sur les autres, comme le montre l'exemple de cette dame vivant de façon plutôt positive, qui développa une obésité due au manque de mouvement. De ce fait un diabète apparut qui entraina une dépression et le développement d'un processus vasculaire cérébrale. Déprimée, la personne en question négligea sa diète et les conseils du médecin, ce qui provoqua la décompensation du diabète et un infarctus cérébral qui fut la cause d'une démence sénile avec dégradation.

      

    Les facteurs étiologique du délirium

      

    Drogue, alcool, médicament
    Emotion : troubles affectifs, dépression, isolement
    Métabolisme et maladie endotriniennes : diabète, problème thyroïdiens.
    Ecoute et  vision : troubles auditifs et visuels
    Nutrition : carence de certains sel minéraux, déshydratation, malnutrition, déficiences vitaminiques
    Traumatismes crâniens, tumeurs, hématomes
     Infection grave avec fièvre : infections respiratoires et urinaires
    Artériosclérose et maladie cardio-pulmonaires, hypertension, arytmie, ischémie transitoire

      

      


    votre commentaire
  •  

    Ces démences n'ont pas encore de traitement. Elles sont irréversibles.

    2. Les états confusionnels chroniques

     

    Les démences cérébrovasculaires :

    - Les démences par embolie ou hémorragie cérébrale
    - Les démences par infarctus multiple ( DMI)
    - Les démences mixtes ( vasculaires et maladie d'Alzheimer )

    Le syndrome de Korsakoff ( démence des alcooliques )

    La maladie de Pick

    La démence sous-corticale de la maladie de Parkinson

    La chorée de Huntington

    La maladie de Creutzfeldt - jacob

    La démence de type Alzheimer ( DTA )


    votre commentaire
  •  

    Depression et alzheimer

    La dépression et la maladie d'Alzheimer sont intimement reliées.
    Est-ce une cause, une conséquence ou une coïncidence ?
    Comment savoir si son proche souffre de dépression ?
    Quels en sont les signes distinctifs ?

    - Une humeur dépressive récurrente
    - Une perte de l'intérêt pour toute activité même les plus habituelles.
    - Une perte ou un gain de poids important relié à une perte d'appétit ou une boulimie inexpliquée.
    - Une insomnie ou une hypersomnie. Lever tôt ou sieste prolongée.
    - Agitation ou ralentissement dans son quotidien.
    - Fatigue fréquente
    - Une diminution de la capacité à ce concentrer, une difficulté de faire des choix, de prendre une décision.
    - Penser à la mort ou au suicide

    Si l'on rencontre quelques-uns de ces critères, nous pouvons surveiller notre proche et consulter un médecin.

    Notons au passage que la dépression chez la personne âgée est fréquente et peut amener à des troubles cognitifs et à une importante perte d'autonomie.

    Depression et alzheimer

    Dans la moitié des cas, la maladie d'Alzheimer commence par une période de dépression. En effet une personne dépressive peut perdre le gout de faire travailler sa mémoire, elle peut également se décourager ne plus suivre son traitement. Son humeur en sera changé suite à une prise de conscience de sa perte d'autonomie, de sa maladie et de la crainte de l'avenir.

    Accepter le diagnostic de la maladie d'Alzheimer n'est pas une chose facile.
    Il s'agit de se confronter à des pensées douloureuses.
    Un accompagnement du patient est très important car celui-ci hésitera à consulter, suite à un manque de motivation, un sentiment de dévalorisation, de faiblesse ou de laisser aller dans une maladie dans laquelle il attendra une fin inéluctable.  

    Depression et alzheimer

    Nous devons l'aider en le stimulant, l'encourager, éviter les conflits inutiles.
    Ne pas hésitez à faire appel à des associations, à des professionnel qui peuvent vous aider.

    Même si la personne est peu communicative, il faut continuer à lui parler.
    Le courage de parler peut leur manquer mais ils peuvent écouter. Cela les maintiens dans le réel et peut les aider à se sentir entouré.

    La dépression n'est pas une fatalité. Ne restons pas sans rien faire à ce qui représente un risque majeur de perte d'autonomie et de décès.
    Agissons...

     

      


    votre commentaire
  • Les 7 stades de la maladie d'Alzheimer

     

    Il est vrai que le rythme et la manière de dégradation des facultés cognitives diffèrent d'une personne à l'autre et que chaque cas est spécifique.

    Il est possible néanmoins d'en dégager un schéma de plusieurs étapes de l'évolution de cette maladie.

    • Stade 1 - On ne constate aucun dommage, la mémoire paraît normal, pas de déficit cognitif.
    • Stade 2 - Un très léger déficit cognitif est observé ainsi qu'un déclin de la mémoire, souvent attribué au vieillissement. Les personnes se plaignent de pertes de mémoire, ils oublient par exemple où ils ont posé des objets de la vie courante.
    • Stade 3 - Léger déficit cognitif remarqué, les personnes malades se perdent dans des lieux inconnus, une baisse de performance est observée, par les collègues, dans le milieu professionnel, il devient difficile de trouver ses mots, les personnes ne retiennent que très peu de choses de ce qu'elles lisent, certaines tâches complexes deviennent impossible à réaliser et souvent les personnes se trouvent dans le déni de leur situation. La durée varie de 2 à 7 ans.
    • Stade 4 - Il s'agit du stade qui marque un début d'Alzheimer. Les personnes atteintes présentent des lacunes dans leurs souvenirs et dans la capacité à gérer leurs finances ou à voyager. Les personnes commencent à avoir besoin d'aide pour faire leur courses ou pour conduire. La durée est d'environ de 2 ans.
    • Stade 5 - Début de démence, la maladie d'Alzheimer  est diagnostiquée, le patient a besoin d'une assistance régulière, et ne peut plus se permettre de vivre seul. Les personnes sont désorientées par rapport au temps et aux lieux, elles ne se souviennent plus de leur adresse, numéros de téléphone, du nom de leur petits-enfants, etc...
      La durée est d'environ un an et demi.
    • Stade 6 - Etat de démence avancé. Déficit cognitif sévère. Le patient n'est pas conscient du temps présent, des saisons, de l'année et ne se souvient pas précisément de son passé. Perte progressive de l'autonomie, incapacité à se vêtir et à se laver seul, incontinences, etc... Les personnes malades ne se souviennent plus des prénoms de leurs enfants et conjoints et oublient parfois le leur. Les symptômes peuvent être des comportements délirants, des troubles obsessionnels, une perte de volonté, etc... Cette période s'étale sur une durée d'environ deux ans et demi.
    • Stade 7 - Démence très sévère. La parole se limite au strict minimum pour finir par disparaître complètement, la capacité à se déplacer seul se perd aussi, et l'état de santé s'aggrave petit à petit. Le patient fini généralement par être alité en état de sommeil prolongé, la prise de soin est total. La durée est d'environ deux ans et demi.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique